Cet article date de plus de cinq ans.

Goodyear : fin de la manifestation place de la Nation à Paris

La CGT organisait ce jeudi des actions "contre les atteintes aux libertés syndicales" qui ont entraîné des perturbations sur les RER A et B. Le syndicat demandait en particulier la relaxe de huit ex-salariés de Goodyear d’Amiens.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Rassemblement à l'appel de la CGT place de la Nation à Paris © Radio France / Olivier Estran)

Un rassemblement à l’appel de la CGT était organisé ce jeudi à Paris pour protester contre la condamnation à de la prison ferme de huit anciens salariés de Goodyear, qui avaient retenu deux cadres dans leurs bureaux en 2014. L’appel syndical s'est notamment traduit par une grève à la RATP, qui a affecté une partie du trafic du RER.

A LIRE AUSSI ►►►Grève sur les lignes RER A et B : un train sur deux ce jeudi matin

Un millier de personnes sur la place de la Nation

Plus d'un millier de personnes ont répondu ce jeudi en fin de matinée à l'appel de la CGT place de la Nation à Paris pour un rassemblement, lequel a pris fin à 14h30. Parmi les slogans entendus sur la place : "On n'est pas des voyous, les patrons en prison" . Des militants ont également distribué des tracts dénonçant le "ministère de l'Injustice" , tandis qu'un groupe de manifestants s'est déguisé en bagnards.

On comptait sur place sept cars arrivés de la Somme, transportant des personnes venues soutenir les huit anciens salariés de Goodyear à Amiens-Nord.

 Les huit anciens salariés de Goodyear à Amiens-Nord ont été condamnés en janvier à neuf mois de prison ferme par le tribunal correctionnel d'Amiens pour avoir séquestré pendant trente heures deux cadres de l'usine d'Amiens Nord, en janvier 2014. Les prévenus ont fait appel.  

Un préavis pour les Goodyear ou la RATP ?

La grève qui touche ce jeudi la RATP concerne-t-elle une revendication en dehors de l'entreprise ? Un conducteur de RER s'en défend. Répondant anonymement à France Info, Franck, cet agent maintient que d'autres réclamations se greffent à la solidarité en faveur des Goodyear. "C'est avant tout contre la direction de la ligne A et celle de la ligne B" dit-il, avançant "des problèmes de management, d'effectifs et des sanctions abusives"

"On veut travailler dans un climat serein, chose qui n'est pas faite à l'heure actuelle" : Franck, agent RATP
écouter

En dehors de Paris, plusieurs rassemblements étaient prévus ce jeudi, notamment à Nantes, Strasbourg, Nice, Toulouse, Lyon ou Riom. A la SNCF, la CGT-Cheminots avait déposé des préavis en région parisienne, avec d'autres syndicats, essentiellement pour des revendications concernant la sûreté, l'emploi et les conditions de travail.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emploi

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.