Emploi : recherche aides à domicile désespérément

De nombreuses PME ne parviennent pas à recruter et manquent de main-d'oeuvre. C'est le cas notamment des aides à domicile. Des centaines d'emplois ne trouvent pas preneur.

Trois fois par semaine, Huguette Aubrun 94 ans, peut compter sur l'aide d'une auxiliaire de vie. Ménage, courses et un coup de main pour la toilette. Même si Huguette prend sa douche seule, l'auxiliaire est présente en cas de pépin. Marie-Ange Fauger s'occupe de quatre personnes dans des communes différentes. Elle gagne environ 800 euros nets par mois pour un 3/4 temps, avec l'obligation de s'adapter à chaque client.

15% des demandes d'aide à domicile ne peuvent être satisfaites

Mais pour les vacances de Marie-Ange au mois d'août, son employeur n'a pas trouvé de remplaçante pour l'instant. Si personne n'est recruté, ce sont plusieurs collègues qui devront intervenir dans les différents secteurs de l'auxiliaire de vie. Très compliqué. Le recrutement pour l'aide à domicile est un casse-tête depuis trois ans. Beaucoup d'offres d'emploi, mais impossible de répondre à toutes les demandes, pas assez de gens formés. Comme l'explique David Hamelin, directeur de "Le Centre", "Aujourd'hui, une structure de services à domicile ne recrute pas le premier venu, mais quelqu'un avec un diplôme. (...) Et aujourd'hui, il n'y a pas suffisamment de personnes qui sortent diplômées du secteur." Selon plusieurs études, environ 15% des demandes d'aide à domicile ne peuvent être satisfaites. Une situation qui risque de s'aggraver avec le vieillissement de la population.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une personne âgée tient un verre d\'eau dans une maison de retraite
Une personne âgée tient un verre d'eau dans une maison de retraite (TARIS PHILIPPE / MAXPPP)