Cet article date de plus de deux ans.

Pourquoi votre salaire d'octobre a (probablement) augmenté

Pour les salariés du privé, la cotisation assurance-chômage est supprimée des bulletins de paie à partir d'octobre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les cotisations salariales ont disparu des bulletins de paie à partir du mois d'octobre 2018. (MAXPPP)

Si votre paie a légèrement augmenté ce mois-ci, il y a une raison. Les cotisations salariales pour l'assurance-chômage, déjà passées de 2,4% à 0,95% en janvier, ont complètement disparu au 1er octobre. Cette suppression se traduit par une hausse du salaire net perçu pour des millions de salariés, précise France 3.

En janvier dernier, le gouvernement a augmenté la contribution sociale généralisée (CSG) de 1,7 point et a annoncé en contrepartie la suppression des cotisations salariales. Seuls les actifs du secteur privé sont concernés par cette suppression, comme le rappelle Le Figaro. Concrètement, depuis le mois de janvier, les salariés payés au smic ont obtenu un gain de 7,43 euros brut par mois, qui doit atteindre 21,90 euros à partir d'octobre. Une personne rémunérée deux fois au smic, soit environ 3 000 euros brut par mois, devrait elle, gagner 526 euros de plus par an.

La majorité des retraités n'est pas concernée

Les perdants de cette mesure, présentée par le gouvernement comme un coup de pouce au pouvoir d'achat, sont les fonctionnaires et la majorité des retraités. S'ils sont soumis à l'augmentation de la CSG de 1,7 point, les fonctionnaires qui ne cotisent ni pour la maladie ni pour le chômage ne sont pas touchés par la suppression des cotisations salariales. De même, la majorité des retraités n'est pas concernée par cette suppression. La hausse de la CSG est en effet prévue sans compensation pour les personnes dont le revenu fiscal de référence atteint 14 404 euros pour une personne seule, et 22 051 euros pour un couple, détaille Le FigaroSelon Bercy, près de 60% des retraités, soit 7,5 millions de personnes, sont actuellement concernés par la hausse de la CSG.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.