Le taux de chômage passe les 10%, comme en 1999

Selon l'Insee, au 4e trimestre 2012, le taux de chômage a bondi à 10,2% pour la France métropolitaine où il concernait désormais 2,9 millions de personnes. C'est le plus haut niveau depuis 1999. Avec l'Outre-mer, le chômage a atteint 10,6%. Fin février, le cap des trois millions de chômeurs a été franchi.

(Eric Gaillard Reuters)

Sur un an, la hausse est de 0,8 point, elle atteint 3,4 points pour les jeunes de 15-24 ans. Plus généralement en France métropolitaine, 3,7 millions de personnes ne travaillent pas mais souhaitent travailler, qu'elles soient ou non disponibles dans les deux semaines pour travailler et qu'elles recherchent ou non
un emploi.

Les jeunes, la catégorie la plus touchée

Dans le détail, il y a un
chiffre qui interpelle immédiatement quand on regarde le communiqué envoyé par
l'INSEE ce mercredi. C'est le taux de chômage des jeunes, des moins de 25 ans.
En France un jeune sur quatre est au chômage. C'est donc proportionnellement la
catégorie la plus touchée.

Plus globalement, cette augmentation
du taux de chômage n'est pas une surprise. Avec une croissance économique nulle,
l'économie française continue de détruire des emplois. Il faudrait 1,5% de
croissance pour faire baisser significativement le chômage. On est loin.

Enfin une dernière
comparaison intéressante. Nous sommes à plus de 10% de chômeurs. Si on regarde
quarante ans en arrière à la fin des trente glorieuses, le taux de chômage en
France était sous la barre des 3 %. C'était une autre époque.

 A la fin février, la France affichait 3.169.300 chômeurs, un chiffre proche du record de 1997.