Cet article date de plus de huit ans.

L'assurance chômage s'attend à 178 000 chômeurs de plus en 2013

L'Unédic a revu à la hausse ses prévisions pour cette année. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Dans une agence Pôle Emploi d'Arras (Pas-de-Calais), le 18 octobre 2012. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

L'Union nationale interprofessionnelle pour l'emploi dans l'industrie et le commerce (Unédic) a revu à la hausse, lundi 14 janvier, ses prévisions de déficit pour 2013, à 5 milliards d'euros, alors qu'elle tablait jusque-là sur 4,1 milliards. Au total, la dette – déficit cumulé – de l'assurance chômage devrait s'élever à 18,6 milliards fin 2013 (au lieu des 17,7 milliards prévus).

Ces nouvelles prévisions sont basées sur des hypothèses de croissance encore révisées à la baisse depuis la dernière communication de l'Unédic, qui retient désormais +0,1% sur 2013. Selon l'assurance chômage, le nombre de chômeurs va également croître de 178 800 personnes, mais la hausse va se faire sur un rythme plus ralenti qu'en 2012. 

Une année 2012 "extrêmement difficile" pour l'emploi

Pour 2013, l'Unédic anticipe 174 000 destructions d'emplois, après 82 100 disparitions estimées en 2012. L'année "2013 va rester une année extrêmement difficile", prédit son président, Jean-François Pilliard.

Interrogé sur l'accord sur la sécurisation de l'emploi trouvé vendredi, il estime que celui-ci "devrait être bénéfique en termes d'emploi". "Il faut être lucide, cela présuppose deux choses : un retour à la croissance et des changements du comportement des entreprises, qui ne vont pas se faire du jour au lendemain sur un claquement de doigt", précise-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.