Japon : la précarité oblige les seniors à retourner travailler

Le gouvernement japonais incite les retraités à retourner travailler. Ils le font par goût du travail ou par précarité. 

Voir la vidéo
france 2

Le Japon voit ses seniors, à l'âge de la retraite, continuer à travailler. Pour compléter une maigre retraite le plus souvent, ils travaillent à temps partiel ou ne partent pas à la retraite. "Avec ma retraite, je touche 750 euros par mois, ce n'est pas assez pour vivre", explique Sadao Yoshida, 80 ans et ancien chauffeur routier.

10% des salariés ont dépassé l'âge de la retraite

"Au Japon, vous cotisez pendant 40 ans, et ensuite avec le régime de base vous touchez 500 euros par mois. Autant dire qu'à Tokyo, si vous êtes locataire, vous n'avez plus de quoi manger", illustre Ando Tadawshi, dont l'association fait travailler les seniors. Lui-même a 70 ans. Au Japon, 10% des salaires ont dépassé l'âge de la retraite fixé à 65 ans. Néanmoins, certaines personnes âgées veulent rester actives, et refusent de partir à la retraite. Une activité des seniors qui est primordiale pour l'économie japonaise. Ils sont même très demandés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des travailleurs seniors à Tokyo au Japon, le 18 décembre 2015.
Des travailleurs seniors à Tokyo au Japon, le 18 décembre 2015. (TORU YAMANAKA / AFP)