Emploi : pourquoi tant de postes vacants dans certains secteurs ?

Publié
Emploi : pourquoi tant de postes vacants dans certains secteurs ?
Article rédigé par
A.Sylvain, G.Pinol, N.Murviedro - France 2
France Télévisions

Le chômage est en baisse, mais les candidats salariés potentiels sont de plus en plus exigeants. C'est le paradoxe : malgré la crise, les embauches progressent mais de nombreux secteurs peinent toujours à recruter. Décryptage. 

Didier Désert, restaurateur parisien, souhaiterait recruter deux personnes, mais n'y parvient pas. "Sur le secteur de l'hôtellerie et de la restauration, on estime à plus de 300 000 postes vacants. C'est à dire deux postes vacants dans chacun des hôtels, restaurants, bars de France", explique ce dernier. Les salariés recevront une prime de 5% d'augmentation, et peut-être un jour de repos le week-end, de temps en temps. Pas de quoi convaincre un jeune chômeur, qui a quitté la profession et ne veut pas y retourner. 

Un million d'offre et trois millions de chômeurs 

"Ce n'est pas vraiment les conditions de salaires, mais c'est les conditions de travail. Par rapport (…) aux sacrifices qu'on fait de la vie personnelle, ça ne vaut pas le coup", confie ce dernier, reconverti dans l'animation culturelle. La France compte aujourd'hui plus de trois millions de chômeurs, alors que plus d'un million d'offres de travail sont disponibles. Les associer n'est cependant pas toujours possible. En effet, les entreprises recherchent des serveurs, des agents d'entretien, des aides-soignantes ou encore des aides à domicile. Les chômeurs, eux, privilégient d'autres secteurs, comme l'aide à la vie quotidienne, le secrétariat, la manutention ou encore le commerce. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.