Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : la solution du chômage technique

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Coronavirus : la solution du chômage technique
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Face aux difficultés engrangées par l'épidémie de Covid-19, le gouvernement souhaite encourage le dispositif gagnant gagnant du chômage technique.

Le secteur des services souffre de la crise, l'aide à domicile, l'hôtellerie ou encore le spectacle. De nombreuses entreprises se tournent vers le gouvernement, qui les encouragent à utiliser le chômage partiel. Le journaliste Jean-Paul Chapel, en plateau sur le 20 Heures de France 2, détaille : "De plus en plus d'entreprises y ont recours. À ce jour, on compte 1 725 entreprises et 30 000 salariés. Ça a doublé en 48 heures. Un coût pour l'État, estimé à 100 millions pour le moment."

53 000 emplois sauvés en 2009

Les entreprises concernées sont majoritairement dans trois secteurs : la restauration, le tourisme et les transports, notamment le transport aérien et les autocars. Mais est-ce que cela fonctionne ? Le journaliste explique : "Oui, d'abord parce que c'est une alternative au licenciement. Le contrat de travail n'est pas rompu, il est juste suspendu. L'employé perçoit une partie de son salaire, 84% du net." Lors de la crise de 2009, ce dispositif avait permis de sauver au moins 53 000 emplois à temps plein, pour un coût total de 647 millions d'euros.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.