Contrats courts : un bonus-malus sur les cotisations chômage

À partir du 1er janvier prochain, les entreprises de sept secteurs d'activité paieront un taux de cotisations chômage entre 3 et 5%, en fonction des CDD qu'elles pratiquent.

FRANCE 2

C'est le principe du bonus-malus. Favoriser les entreprises qui emploient peu de CDD et pénaliser celles qui pratiquent les contrats courts. Ces dernières verront leurs cotisations chômage passer de 4,05% à 5%. Pour celles qui sont vertueuses, ces charges baisseront jusqu'à 3%. Une mauvaise mesure pour l'hôtelier Boris Delecroix qui fait signer 15 CDD d'usage par mois. "Je n'ai pas les moyens d'embaucher en CDI et je préfère malheureusement payer 300 € en plus de charges", explique-t-il.

Une taxe de 10 € sur les CDD d'usage

Seules les entreprises de plus de 11 salariés dans sept secteurs définis seront concernées par cette réforme : les denrées alimentaires, l'hôtellerie-restauration, la distribution d'eau et les transports notamment. Enfin, une taxe de 10 € sera appliquée à chaque CDD d'usage, ces contrats renouvelables sans limites. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un jeune homme signe un contrat de travail, à Beauvais (Oise), le 17 mai 2013.
Un jeune homme signe un contrat de travail, à Beauvais (Oise), le 17 mai 2013. (FRED DUFOUR / AFP)