Chômage : "Sur le quinquennat, il n'y a pas d'inversion" de la courbe

Suite à l'annonce des chiffres du chômage jeudi, Mathieu Plane, directeur-adjoint de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), a expliqué sur franceinfo que le taux de chômage est supérieur à celui de 2012.

Photo prise le 27 avril 2016 sans une agence Pôle emploi de Montpellier (Hérault).
Photo prise le 27 avril 2016 sans une agence Pôle emploi de Montpellier (Hérault).(PASCAL GUYOT / AFP)

"Sur le quinquennat, il n'y a pas d'inversion du chômage, on est à un niveau supérieur à celui de 2012", a indiqué jeudi 24 novembre sur franceinfo Mathieu Plane, directeur-adjoint du département analyse et prévision à l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE).

Le nombre de demandeurs d'emploi inscrits dans la catégorie A a diminué de 11 700 en octobre, soit une baisse de 0,3%, selon les chiffres de Pôle emploi publiés aujourd'hui.

Une baisse continue depuis un an

Sur un an, ce nombre a reculé de 2,8%, "la plus forte baisse annuelle depuis mai 2008", a déclaré le ministère du Travail. "Depuis un an, effectivement, on a une tendance baissière du chômage", a confirmé Mathieu Plane.

"En revanche, quelle que soit la statistique que vous prenez, depuis 2012, vous avez une augmentation significative du chômage", a poursuivi Mathieu Plane. Pas d'inversion de la courbe, mais "le plus dur est derrière nous", selon l'économiste, car "le point haut a été atteint au second semestre 2015".