Cet article date de plus de deux ans.

Assurance chômage : des négociations au point mort

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Assurance chômage : des négociations tendues
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les négociations de l'assurance chômage doivent reprendre mercredi 20 février et le Medef devrait arriver avec un nouveau projet pour convaincre les syndicats. Emmanuel Macron continue de brandir la menace du bonus-malus.

Tout le week-end, les téléphones ont chauffé, du côté des syndicats comme du patronat. Les négociations sur l'assurance chômage, actuellement au point mort, doivent reprendre mercredi 20 février avec de nouvelles propositions de la part du patron du Medef, Geoffrey Roux de Bézieux. "Cette histoire, c'est perdant-perdant pour tout le monde si l'État reprend la main", pointe de son côté un leader syndical. Emmanuel Macron continue en effet de brandir la menace du bonus-malus.

Macron tient au bonus-malus

Depuis jeudi dernier, lorsqu'en pleines négociations, les syndicats se sont rendu compte que le patron du Medef intervenait en direct à la télévision pour assurer qu'il n'y aura pas de bonus-malus, les tensions sont fortes entre les deux camps. Les discussions n'avancent plus et en privé, le président de la République confirme qu'il tient au bonus-malus. Syndicats et patronat vont donc rapidement devoir se mettre d'accord. Au ministère du Travail, le texte sur le bonus-malus est prêt en cas d'échec des négociations.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Chômage

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.