Casino : quand les établissements déroulent le tapis rouge aux croupiers

Les casinos peinent parfois à en trouver. France 2 s'intéresse ce mercredi 18 juillet au métier de croupier. Reportage. 

C'est une profession à laquelle on ne pense pas forcément quand on cherche à se réorienter. Et pourtant, de nombreux postes sont à pourvoir. Précis, habiles et extrêmement rapides, ils sont 3 000 croupiers à animer chaque été les nuits de 200 casinos français. Sans eux, pas de roulettes, blackjack ou poker. Mais la profession peine aujourd'hui à recruter. 

300 euros de pourboires en moyenne

"Le formateur nous a dit que dans énormément de casinos, ils recherchent des croupiers. Donc une fois qu'on a appris et qu'on a intégré un premier casino, on peut bouger en France et à l'étranger. C'est un métier qu'on peut faire partout dans le monde", confie Miguel Martin, tout juste formé. Si les croupiers travaillent de nuit et démarrent au smic, tous touchent des pourboires. En moyenne, cela correspond à 300 euros supplémentaires par mois. À noter que les évolutions également sont possibles. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un croupier du casino Le Palm Beach de Cannes (Alpes-Maritimes), propriété du groupe Partouche. Ce dernier fait face à des créanciers qui refusent de renégocier sa dette, forçant le groupe à demander une procédure de sauvegarde.
Un croupier du casino Le Palm Beach de Cannes (Alpes-Maritimes), propriété du groupe Partouche. Ce dernier fait face à des créanciers qui refusent de renégocier sa dette, forçant le groupe à demander une procédure de sauvegarde. (MAXPPP)