Suicides à France Télécom : les anciens dirigeants condamnés pour harcèlement moral

France Télécom et trois dirigeants de l'entreprise ont été condamnés pour harcèlement moral sur leurs employés vendredi 20 décembre.

FRANCE 3

C'est une sentence inédite. Vendredi 20 décembre, le tribunal de grande instance de Paris a condamné France Télécom, son ex-dirigeant Didier Lombard, le numéro 2 de l'entreprise et l'ancien DRH a un an de prison, dont huit mois avec sursis. "C'est la première fois qu'une entreprise du CAC 40 est condamnée pour harcèlement moral", rapporte le journaliste Dominique Verdeilhan.

Les dirigeants ont fait appel

Le jugement met en avant les responsabilités des dirigeants qui ont été considérés comme les initiateurs d'une politique jusqu'au-boutiste. "Le management ne pouvait pas ignorer la fragilité latente des personnels", a estimé la cour. "Satisfaction du côté des parties civiles, en revanche, les conseils des prévenus ont d'ores et déjà annoncé qu'ils allaient faire appel, il y aura donc un second procès France Télécom", conclut Dominique Verdeilhan depuis le tribunal de grande instance de Paris.

Le JT
Les autres sujets du JT
Didier Lombard, l\'ancien PDG de France Télécom, arrive au palais de justice de Paris, le 6 mai 2019.
Didier Lombard, l'ancien PDG de France Télécom, arrive au palais de justice de Paris, le 6 mai 2019. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)