Santé : les syndromes de souffrance au travail

Sur le plateau du 13 heures de France 2, la journaliste Julie Beckrich nous dévoile quels syndromes de souffrance au travail sont diagnostiqués ces dernières années.

Voir la vidéo
France 2

Plusieurs syndromes de souffrance au travail ont émergé ces dernières années. "Le bore-out, c'est l'ennui au travail. Le burn-out, plus connu, c'est l'épuisement professionnel. Puis il y a aussi le brown-out, quand vous ne trouvez plus de sens à votre travail. Il est très difficile de dire combien de personnes souffrent de ces syndromes, 30 000 selon l'INVS, 3 millions selon un cabinet de prévention des risques psychologiques et sociaux", explique Julie Beckrich sur le plateau du 13 Heures.

Vers des reconnaissances comme maladies professionnelles ?

Tout le monde s'accorde pour dire que la souffrance au travail augmente ces dernières années. "Sont en cause une société de la performance et des résultats, et surtout l'usage effréné des nouvelles technologies qui brouillent la frontière entre travail et vie privée. (...) Si le burn-out était reconnu comme maladie professionnelle, ce serait aux entreprises de mettre la main à la poche. Ceux qui défendent cette idée estiment que, si les entreprises avaient à payer, elles seraient aussi plus impliquées dans la prévention des risques de burn-out. Leur nombre diminuerait, ce serait un cercle vertueux", commente la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Travail et cancer, den mêux mots qui se conjuguent de plus au présent.
Travail et cancer, den mêux mots qui se conjuguent de plus au présent. (MAXPPP)