Haute-Garonne : une start-up teste le congé menstruel

Publié
Haute-Garonne : une start-up teste le congé menstruel
Article rédigé par
France 3 Midi-Pyrénées, J. Raclet, J-P. Duntze, K. Gargadennec, J. Martin - France 3
France Télévisions

Près de Toulouse, en Haute-Garonne, une start-up offre à ses salariées femmes la possibilité de poser des congés menstruels, durant leurs règles.

Dans une entreprise de mobilier de Labège (Haute-Garonne), l'équipe d'ébénistes est composée à 50 % de femmes. Ce travail très physique devient pénible pour ces dernières, durant leurs règles. "On est debout toute la journée, on porte des charges lourdes, (…) et c'est vrai que quand on a nos règles, on peut être fatiguée, on n'a pas toute l'énergie à mettre dans le travail", explique Jessica Lhez, ébéniste. 

"On a trouvé que c'était injuste"

Depuis un mois, la start-up expérimente le congé menstruel. Les femmes peuvent bénéficier d'un jour de congé supplémentaire par mois, si elles en ressentent le besoin, au moment de leurs règles. Auparavant, elles posaient des congés payés. "On a trouvé que c'était injuste, tout simplement", explique Manu Jean, ébéniste et porteur du projet. La mesure est en phase d'expérimentation, mais les dirigeants de la start-up souhaitent la pérenniser. Seules quelques entreprises françaises proposent le congé menstruel. Il existe au Japon depuis plus de 70 ans. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.