Arrêts maladies : la piste du télétravail

Pour faire baisser le nombre et la durée des arrêts maladie, le gouvernement n'exclut pas de les remplacer par du télétravail. 

FRANCE 2

Comment lutter contre les arrêts de travail ? Le Premier ministre envisage de développer le télétravail pendant les arrêts maladie longue durée. Le télétravail, ou travail depuis chez soi, permettrait un retour progressif à l'emploi. Mais les salariés sont partagés. "Ce serait une avancée, on peut travailler de chez soi calmement et prendre soin de soi tout en évitant les transports qui sont à mon avis fatiguants", explique une salariée au micro de France 2. "Parfois on n'a pas les moyens de travailler et là ce n'est pas possible. Donc il faut vraiment dissocier et étudier au cas par cas", nuance une autre. 

Garder le contact avec l'entreprise

Le télétravail pourrait donc limiter le nombre d'arrêts maladie, qui sont coûteux pour l'État. Ils représentaient une perte de 10 milliards d'euros en 2017, un chiffre en hausse de 5%. Les arrêts de plus de six mois sont ceux qui coûtent le plus cher. La confédération des syndicats médicaux, majoritaire en France, est favorable au télétravail pendant les arrêts maladies. "Pour la santé, avoir du télétravail dans certains cas, en particulier pour une entorse de la cheville, c'est une bonne chose puisque cela permet de garder le contact avec l'entreprise ", explique Jean-Paul Ortiz, le président de la Confédération des syndicats médicaux français.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le télétravail est l\'une des alternatives à certains arrêts maladie proposées par une mission gouvernementale, dans un document que franceinfo a pu consulter. (Photo d\'illustration)
Le télétravail est l'une des alternatives à certains arrêts maladie proposées par une mission gouvernementale, dans un document que franceinfo a pu consulter. (Photo d'illustration) (COLLANGES / BSIP / AFP)