Singapour, la cité-État, une nouvelle fois élue meilleure destination par des expatriés

Pour la troisième année consécutive, Singapour est élue meilleure destination par les expatriés, selon le classement annuel de HSBC. Les opportunités de travail, le climat, le cadre de vie et l'éducation sont notamment plébiscités.

Le pont aérien et les \"supertrees\" de Gardens by the Bay (\"jardins au bord de la baie\") à Singapoure en août 2017.
Le pont aérien et les "supertrees" de Gardens by the Bay ("jardins au bord de la baie") à Singapoure en août 2017. (ROSLAN RAHMAN / AFP)
avatar
Margaux BédéfranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

La France est 23e au classement mondial des destinations préférées des expatriés, selon une étude d'HSBC (lire l'étude complète) publiée mercredi 27 septembre et réalisée auprès de 27 000 expatriés dans 159 pays. L'Hexagone se situe loin derrière la Norvège et la Nouvelle-Zélande, respectivement 2e et 3e du classement, et de Singapour, lauréate pour la troisième année de suite.

Singapour, élue meilleure destination pour s'expatrier : le reportage de Margaux Bédé
--'--
--'--
Plus des trois-quarts (73%) des personnes interrogées estiment que la cité-État d'Asie du Sud-Est offre de meilleures opportunités en matière de revenus que leur pays d'origine. C'est l'une des raisons qui a poussé Rosemay et Hugueson à s'y installer après un échange universitaire en Chine. "En sept ans, j'ai changé pas mal d'entreprises et à chaque fois il y avait pas mal d'évolution de carrière", raconte Hugueson, consultant en informatique qui estime qu'en France "cette évolution-là ne serait pas possible."

Le couple a aussi choisi cette destination pour le climat, le cadre de vie et la sécurité. 82% des expatriés interrogés disent se sentir plus en sécurité à Singapour que dans leur pays d’origine. Ça a été un argument de taille pour Rosemay : "On laisse parfois la porte de notre appartement ouverte, confie-t-elle. En tant que femme, je peux me balader toute seule la nuit sans avoir peur [et il n'y a] pas de risque, par exemple, d'enlèvement d'enfants. La langue est aussi l'un des avantages de Singapour parce que la langue officielle est l'anglais." À 5 ans, leur fils, Salomon parle aussi bien français qu'anglais.

Excellence de l'éducation, un luxe qui a un prix

Ces avantages ont aussi séduit Sujith, un Sri-lankais de 34 ans, à choisir Singapour il y a dix ans pour terminer ses études de médecine. "La première chose, c’est que je me suis dit que je progresserai plus vite dans ma carrière car la formation est bonne à Singapour", indique-t-il. Lui aussi apprécie le salaire, il dit gagner "dix fois plus" que dans son pays, et la sécurité.

"Et puis l’éducation des enfants est bonne ici, assure le trentenaire. En effet, le système scolaire singapouriens est considéré comme le meilleur au monde et 72% des expatriés interrogés dans l'enquête d'HSBC préfère la qualité de l’éducation à Singapour à celle de leur pays d’origine. 

"Même si c’est un peu cher pour nous, ça vaut vraiment le coup", conclut Sujith. Car ce luxe a un prix non négligeable : Hugueson débourse "20 000 dollars" pour scolariser son fils car "en tant qu'étranger", il est difficile "de trouver une place dans une école locale, donc on est obligé d'envoyer nos enfants dans des écoles internationales". C'est d'ailleurs à cause de cela qu'après sept années passées à Singapour, Rosemay et Hugueson envisagent quand même de rentrer en France.