Retraite : des milliers d'autoentrepreneurs lésés ?

Un autoentrepreneur a obtenu la révision de sa pension de retraite, qu'il jugeait mal calculée. Comme lui, d'autres pourraient attaquer l'État.

France 3

Des autoentrepreneurs s'estiment lésés et décident d'attaquer. Ils contestent le calcul de leur retraite complémentaire. Tous s'en prennent à la Cipav, une caisse de retraite complémentaire à laquelle beaucoup sont affiliés d'office. Leur régime prévoit un prélèvement forfaitaire de 22% du chiffre d'affaires. Une partie de la somme finance leur retraite. Selon Me Pincent, la caisse à minoré les points de retraite de l'un des autoentrepreneurs qu'il défend.

"Un milliard d'euros"

Dans cette affaire, la justice a donné raison au plaignant. La Cipav a été condamnée à revaloriser sa retraite. Cet arrêt pourrait en entraîner des milliers d'autres. Cette caisse gère la retraite complémentaire de 320 000 auto-entrepreneurs. Selon leur fédération professionnelle, les conflits pourraient se multiplier et coûter "presque un milliard d'euros" à l'État. De son côté, la caisse se défend de tout mauvais calcul et s'est pourvue en cassation. Elle met en avant "l'État qui a confirmé le bien-fondé de la pratique de la Cipav". Le ministère des Solidarités et de la Santé se refuse à tout commentaire sur le sujet pour le moment.

Le JT
Les autres sujets du JT
Salon du travail et mobilité professionnelle à Paris, le 20 juiller 2017.
Salon du travail et mobilité professionnelle à Paris, le 20 juiller 2017. (MAXPPP)