Réformes des retraites : quels critères pour les régimes spéciaux ?

Le haut-commissaire à la réforme des retraites a évoqué des dérogations dans le prochain régime universel, sans en dévoiler les critères.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Les régimes spéciaux de retraite vont-ils vraiment disparaître ? C'est une promesse de campagne d'Emmanuel Macron, et un sujet très sensible. Aujourd'hui, le gouvernement évoque la possibilité de maintenir certaines exceptions. Pour les marins, l'âge de départ à la retraite est de 52 ans et demi. Les policiers peuvent eux partir en retraite à 52 ans. Quant à un aide-soignant, il peut partir à 57 ans. Sur quels critères seront fixées les prochaines exceptions ? 

"Des spécificités objectives"

Car Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire à la réforme, a évoqué "des dispositifs particuliers, dès lors que ces dérogations reposent sur des spécificités objectives". Pénibilité du travail, dangerosité de la profession... Ces critères seront tout l'enjeu des discussions avec les partenaires sociaux. "Les régimes particuliers correspondent à des réalités, correspondent à des statuts", insiste Yves Veyrier, secrétaire général de Force ouvrière.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une personne âgée en maison de retraite (illustration).
Une personne âgée en maison de retraite (illustration). (BOILEAU FRANCK / MAXPPP)