Pouvoir d'achat : la colère des retraités

En 2019 et en 2020, les pensions des retraités ne seront plus indexées sur l'inflation. Conséquence : la perte en pouvoir d'achat.

France 3

Les retraités sont à nouveau frappés au porte-feuille. La hausse des pensions de retraite du régime général sera beaucoup plus faible que prévue. Jusqu'à présent, elle était basée sur l'inflation, mais pour boucler le budget, le gouvernement annonce annonce une augmentation de 0,3% en 2019 et en 2020 alors que l'inflation elle, devrait grimper de 1,5%. "Plus ça va, plus on nous en reprend, ça fait des années qu'on a pas été augmenté, donc on en a marre", déplore une passante.

Une perte importante de pouvoir d'achat

Des retraités encore mis à contribution...Cela passe d'autant plus mal que la Contribution sociale généralisée (CSG) a augmenté de 1,7 point en 2018, sur les pensions. Cette nouvelle mesure représente une perte importante de pouvoir d'achat. Par exemple un retraité qui perçoit 1 700 € par mois, perdra environ 755 € par an. De son côté, le ministre de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire, nie tout désavantage pour les personnes âgées. Pour les plus défavorisés, le minimum vieillesse devrait nettement augmenter en 2018. Quant aux retraites complémentaires, elles ne changent pas. Elles restent calculées sur l'inflation et seront revalorisées au 1er novembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
retraités
retraités (France 3)