VIDEO. Moins chère que la maison de retraite, la colocation pour personnes âgées

Certaines maisons de retraite permettent à leurs pensionnaires de se mettre en colocation afin de réduire le coût de leur logement, sans pour autant empêcher le travail des personnels de santé.

France 2

Voici une maison de retraite nouvelle formule. À l'heure du repas, quelques convives seulement autour de la table. Ces personnes âgées vivent ici en colocation. Dans ce bâtiment, il n'y a que sept résidents, contre 70 en moyenne en Ehpad. Josée Morel vit ici depuis trois ans. Seule chez elle, elle chutait régulièrement. Ici, elle a sa chambre de 30 m² et sa salle de bain. Reste à charge pour elle : 1 500 €. C'est moins cher qu'un Ehpad, car il n'y ici que deux auxiliaires de vie à plein temps, et ce sont les locataires eux-mêmes qui participent aux tâches ménagères, un peu comme à la maison.

L'alternative idéale à l'Ehpad

Autre source d'économie : ces deux auxiliaires de vie font aussi partie de cette grande colocation. Il n'y a donc pas de garde de nuit à payer. En revanche, le personnel médical n'est pas sur place comme dans les Ehpad. Les infirmières et médecins viennent uniquement pour les soins. Pour Daniel Boivin, le fils d'une résidente, la colocation était l'alternative idéale à la maison de retraite, dont il ne voulait pas pour sa mère. Pour l'heure, ce type de colocation n'existe qu'en Bourgogne et en Franche-Comté. Quelque 200 autres devraient voir le jour dans toute la France d'ici six ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
8 personnes 10 déclarent avoir fait le choix de placer un parent en Ehpad en \"raison de l\'état de santé et de l\'âge\" (Etude CREDOC)
8 personnes 10 déclarent avoir fait le choix de placer un parent en Ehpad en "raison de l'état de santé et de l'âge" (Etude CREDOC) (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)