Japon : des seniors âgés de plus de 65 ans travaillent toujours

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Article rédigé par
A. Miguet, G. Caron, J. Chanteraud, Y. Yogishita - France 3
France Télévisions

Le Japon s'interroge sur la possibilité de repousser son âge de départ à la retraite à 70 ans au lieu de 65 ans. Mais beaucoup de seniors travaillent déjà au-delà de cette limite.

Chauffeur de taxi à Tokyo, au Japon, Kunio Kodozuka travaille depuis 50 ans. "Je viens de fêter mon anniversaire, j'ai 80 ans", glisse-t-il. Au volant douze heures par jour, dix jours par mois, il n'a aucune intention de s'arrêter, car ses 1 300 euros de retraite ne suffisent pas à Tokyo, deuxième ville la plus chère au monde. "Ma retraite, ce n'est vraiment pas assez pour vivre, confie le chauffeur. Si je ne travaillais pas, je serais obligé de déménager dans un logement plus petit." 

Repousser l'âge légal de départ à la retraite 

Dès qu'il termine son service, Kunio Kodozuka a sa petite routine pour éviter l'arthrose : "c'est important de faire des étirements. À mon âge, les autres sont tous courbés." Au Japon, le travail, c'est la santé, et une nécessité. Pour compenser le vieillissement de la population, la baisse de la natalité et la pénurie de main-d'œuvre, le gouvernement nippon envisage de repousser l'âge légal de la retraite de 65 à 70 ans. Une enseigne d'électroménager est même allée plus loin en instaurant la retraite à 80 ans pour ceux qui le souhaitent. Au Japon, la moitié des plus de 65 ans a une activité professionnelle, soit dix fois plus qu'en France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.