Ehpad : de grandes disparités financières entre les établissements

Publié Mis à jour
Ehpad : de grandes disparités financières entre les établissements
France 2
Article rédigé par
F.Bouquillat, J.Mimouni, A. Guillé-Epée G.Gosalbes, A.Malesson, E.Delagneau, M.Beaudouin, A.Fleurent - France 2
France Télévisions

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir dénonce les inégalités sur le territoire face aux Ehpad. Elle appelle à créer des établissements publics pour que chacun y ait accès.

Dans un Ehpad public près de Poitiers (Vienne), un résident paye 1 860 euros par mois. Dans un autre espace privé près de Paris (Île-de-France), c’est le double : environ 4 000 euros par mois. Pourquoi de telles disparités entre les deux ? Dans la Vienne, une femme a visité plusieurs établissements avant d’en choisir un pour son père. Elle a choisi "Ici, on nous a dit que c’était très bien et c’est le moins cher. Tout est compris : les services, les lessives, les repas, les activités". Le prix de cet Ehpad public est fixé par le Département, soit 62 euros par jour.

Des dépenses courantes en augmentation

"Ce qui coûte le plus cher au niveau du budget de l’établissement, ce sont notamment les dépenses de personnel qui représente plus de 70-75 % de notre budget global. Et puis après toutes les dépenses courantes qui augmentent actuellement : l’alimentaire, l’énergie, le gaz notamment", affirme Céline Bigeau, directrice de l'Ehpad Les Châtaigniers à Chauvigny (Vienne). Mais la France manque d’établissements comme celui-ci. Selon une étude, partout où le nombre d’Ehpad privé augmente, le coût moyen d’hébergement augmente également.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.