Cet article date de plus de huit ans.

Nouvelle vie professionnelle, pourquoi pas vous ?

Véritable envie ou ras-le-bol ? Etes-vous sûr que vos désirs de changements soient motivés par de bonnes raisons ?
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.

Vous voulez changer de métier, voire carrément changer de vie. Avant d'amorcer votre réorientation professionnelle, voire de tout plaquer, prenez le temps de la réflexion.

Posez-vous les bonnes questions avant de changer de vie professionnelle

Avant de franchir le pas, faites le point.

  • Ne confondez-vous pas "changer de vie professionnelle" avec changer d'environnement ?
  • Avez-vous des difficultés à persévérer, comme vous le souhaitez, dans votre milieu / métier actuel ?
  • Se confronter à des objectifs, est-ce pour vous nécessaire ? 

Répondre à ces questions vous permettra de déterminer s'il s'agit pour vous d'une envie profonde ou d'un ras-le-bol passager.

Faites un premier bilan de votre vie professionnelle

Analysez les causes et la validité de votre désir de changement. En effet, si vous vivez une période dépressive, il se peut que votre envie de tout plaquer y soit liée. Dans ce cas, ne prenez pas de décision hâtive. Attendez des jours meilleurs. Et pour avoir un ?il extérieur sur votre situation, demandez l'avis de votre entourage ou d'un professionnel au travers d'un bilan de compétences.

Si vous êtes sûr de vouloir changer de vie professionnelle

Si vous voulez vraiment évoluer vers de nouveaux horizons, commencez par les circonscrire. Se faire engager par une entreprise concurrente, aller élever des vaches dans le Cantal ou organiser un tour du monde, cela ne s'improvise pas ! Ayez bien en tête le projet auquel vous aspirez et ses réalités. Pour cela, rien de mieux que de rencontrer des professionnels qui exercent, par exemple, le métier que vous convoitez. Ils pourront vous expliquer ses avantages et ses inconvénients.

Toujours prêt à changer de vie professionnelle ?

Alors, donnez-vous les moyens concrets d'atteindre votre objectif. Pour limiter les risques, commencez, par exemple, par vous entraîner au sein d'une association. C'est la solution la moins risquée pour vous faire votre propre idée du métier et de la vie qui vous attendent. Et si vous décidez de vous lancer pour de bon, trouvez des solutions malignes. Négociez avec votre employeur actuel un congé sabbatique, un temps partiel, un Congé individuel de formation (CIF), sans solde, ou encore un congé pour création d'entreprise.

Soyez fort pour amorcer votre nouvelle vie professionnelle

Car vous aurez de nombreux obstacles à affronter. En premier lieu dans votre univers proche. Certains, par prudence ou par peur de vous voir échouer essaieront de vous dissuader de tenter la grande aventure. A vous de vous montrer ferme !

La rédaction

Publié le 13/03/13

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rebondir

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.