"L’entreprise libérée" : le bien-être au travail selon Jean-François Zobrist

"Chercher le bonheur de l’autre, c’est le meilleur moyen de faire du fric en entreprise". Une phase sans détour dont Jean-François Zobrist, un patron, a fait un slogan et un livre baptisé "L’entreprise libérée". 

FRANCEINFO

Jean-François Zobrist a dirigé la fonderie Favi de 1980 à 2009. Il se décrit comme un petit patron naïf et paresseux. "Naïf, car je crois que l’homme est bon, donc je ne contrôle rien. Paresseux, car j’ai tendance à ne pas régler les problèmes, mais à les supprimer et cela devient une force", confie l’auteur du livre L’entreprise libérée. Ce chef d’entreprise un peu original a mis au point un nouveau système managérial désormais appelé "entreprise libérée". Une expérience qu’il partage dans son livre.

Le bonheur, concept essentiel en entreprise

De son expérience en entreprise, Jean-François Zobrist a émis un constat plutôt simple : c’est le bonheur des salariés qui fait les résultats de l’entreprise. "Partir du principe que l’homme est bon, et chercher le bonheur de l’autre, c’est le meilleur moyen de faire du fric. On ne fait pas du fric avec le malheur des autres. On ne peut pas faire un actionnaire heureux et des clients malheureux, et inversement." Selon lui, un ouvrier auquel on impose des cadences avec des primes "ne peut pas être heureux, car une prime, c’est un os que l’on donne à un chien".

Jean-François Zobrist, auteur de \"L\'entreprise libérée\".
Jean-François Zobrist, auteur de "L'entreprise libérée". (FRANCEINFO)