Réforme du Code du travail : premier malentendu

Emmanuel Macron a lancé ce mardi 23 mai la réforme du Code du travail. Il a reçu un à un les représentants des syndicats et du patronat pour parler méthode. Tout doit être mis en oeuvre pour septembre.

France 3

Un ballet de syndicalistes à l'Élysée. CGT, FO, CFDT... Ils ont tous en tête la réforme du Code du travail. Une priorité pour Emmanuel Macron. Pour aller vite, il est prêt à légiférer par ordonnance. Sur le perron, Philippe Martinez avec un Code du travail sous le bras. Son but est de ralentir le rythme de la réforme. Et à la sortie de son rendez-vous, il semble rassuré : "L'agenda n'est pas aussi rapide que ce que j'avais pu comprendre".

Discussion à suivre mercredi

Une version contestée par l'Élysée. Pourtant, la CFDT, syndicat majoritaire, a aussi demandé au président de prendre son temps. Plus de temps pour la réforme, ce n'est pas ce qu'ont entendu les organisations patronales. Selon François Asselin de la CPME, il y aura une grande concertation d'ici l'été avec une loi d'habilitation et un vote à l'Assemblée dès la rentrée. Mercredi à Matignon, les partenaires sociaux parleront du contenu de la réforme avec le Premier ministre Édouard Philippe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Philippe Martinez (à gauche) et Emmanuel Macron à l\'Elysée, le 23 mai 2017.
Philippe Martinez (à gauche) et Emmanuel Macron à l'Elysée, le 23 mai 2017. (MICHEL EULER / POOL / AFP)