Réforme des indemnités prud'homales : un débat qui s'annonce houleux

Selon la réforme du Code du travail, les dommages et intérêts en cas de licenciement abusif devraient être plafonnés. La CGT désapprouve.

FRANCE 2

La réforme du Code du travail prévoit le plafonnement des indemnités prud'homales en cas de licenciement abusif. Avec la réforme, quand un salarié perd son emploi les indemnités de licenciement ainsi que l'allocation chômage seront toujours versées. En revanche le gouvernement souhaite plafonner les dommages et intérêts accordés par le conseil des prud'hommes en cas de licenciement abusif.

Une opposition farouche

La CGT s'y oppose farouchement. Chaque individu doit être pris individuellement . " Les juges prennent en compte les charges de famille, la situation d'emploi dans votre région , votre âge, votre secteur d'activité, si vous avez des crédits ou si vous êtes un parent isolé. (...) Tous ces facteurs les juges ne pourront plus en prendre compte" explique Anais Ferrer, membre de la CGT. En moyenne, les dommages et intérêts s'élèvent à 24 000 euros et dix mois de salaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un avocat tient un code du travail, à Quimper (Finistère).
Un avocat tient un code du travail, à Quimper (Finistère). (FRED TANNEAU / AFP)