Manifestations contre la loi Travail : 62 interpellations dont 32 gardes à vue sur l'ensemble du pays

Seize personnes ont été interpellées avant et pendant la manifestation, au cours de laquelle quatre manifestants et huit policiers ont été blessés. 

Des CRS poursuivent des manifestants contre la loi Travail, à Paris, le 15 septembre 2016. 
Des CRS poursuivent des manifestants contre la loi Travail, à Paris, le 15 septembre 2016.  (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Des heurts ont éclaté à plusieurs reprises, jeudi 15 septembre, lors des manifestations contre la loi TravailQuinze policiers et gendarmes ont été blessés, dont deux grièvement, à Paris et en province, en marge de ces manifestations, précise le ministre de l'Intérieur.  Des incidents ont éclaté à Paris, Nantes, Rennes, Rouen, Grenoble, Toulouse et Montpellier ont ainsi été le théâtre de violences entre manifestants et forces de l'ordre, selon Bernard Cazeneuve. 

Au total sur l'ensemble du territoire, les forces de l'ordre ont procédé à 62 interpellations, et 32 personnes ont été placées en garde à vue. A Paris, 16 personnes ont été interpellées avant et pendant la manifestation : au moins cinq pour jets de projectiles, deux pour violences sur agent de la force publique et cinq pour rébellion ou port d'arme prohibée, précise la préfecture de police de Paris.

Un CRS touché par des cocktails Molotov, à Paris, le 15 septembre 2016. Le fonctionnaire a été brûlé à la jambe.
Un CRS touché par des cocktails Molotov, à Paris, le 15 septembre 2016. Le fonctionnaire a été brûlé à la jambe. (THOMAS SAMSON / AFP)

Parmi les 12 blessés légers à Paris, un CRS a été brûlé à la jambe après le jet de cocktails Molotov devant un café, place de la République. Un manifestant a été blessé par des jets de projectile, avait précisé en milieu d'après-midi la préfecture. Un membre des forces de l'ordre, blessé à la tête après un jet de projectiles, a dû être transporté à l'hôpital en hélicoptère.

Près de 80 000 manifestants en France

Des abribus, du mobilier urbain et des vitrines de magasins ont été dégradés à l'approche de la place de la République, destination finale du cortège parti de la place la Bastille vers 14h15. La préfecture signale également quelques pavés descellés sur la place. 

Entre 12 500 et 13 500 personnes selon la police, 40 000 selon la CGT, ont défilé à Paris à l'appel de l'intersyndicale opposée à la loi travail (CGT, FO, FSU, Solidaires, Unef, Fidl et UNL). Quelque 78 000 personnes ont défilé en France, ont annoncé les autorités, tandis que la CGT a comptabilisé 170 000 manifestants.