Loi Travail : des manifestants condamnés à de la prison ferme pour violences contre la police

Deux hommes âgés d'une vingtaine d'années étaient jugés, l'un à Lille, l'autre à Rennes.

Des manifestants armés de bâtons font face aux forces de l\'ordre, le 17 mai 2016 place Denfert-Rochereau à Paris, lors d\'une manifestation contre la loi Travail.
Des manifestants armés de bâtons font face aux forces de l'ordre, le 17 mai 2016 place Denfert-Rochereau à Paris, lors d'une manifestation contre la loi Travail. (THOMAS SAMSON / AFP)

La justice a prononcé des peines de prison ferme contre deux manifestants, jugés mardi 17 mai pour avoir commis des violences sur les forces de l'ordre, lors de manifestations contre la loi Travail. A Rennes, un homme de 28 ans a été condamné en comparution immédiate à six mois de prison ferme pour avoir lancé des projectiles contre les forces de l'ordre, samedi soir, dans la cité bretonne, a indiqué le parquet. A Lille, c'est un homme de 26 ans qui a été sanctionné d'une peine de dix mois de prison, dont cinq ferme, pour avoir blessé un policier, le 31 mars, a-t-on appris auprès de son avocate.

Intérimaire et "travailleur précaire"

Le premier est un intérimaire. Il avait été interpellé pour "violences avec armes sur agent de la force publique" lors d'une brève tentative de manifestation dans le centre historique de Rennes, au lendemain d'actions violentes d'un groupe de casseurs dans le même quartier. Après sa condamnation, il a été placé sous mandat de dépôt.

Le second est "un travailleur précaire, qui va de CDD en CDD", "assez proche de la CNT", la Confédération nationale du travail, de tendance anarcho-syndicaliste. Selon la version de son avocate, il avait "lâché une barrière lors d'une charge de la police" contre des manifestants, après l'avoir déplacée avec d'autres pour séparer les deux camps en présence. La chute de la barrière avait blessé un policier, qui s'était vu délivrer "une incapacité temporaire de travail d'un jour". Dans son cas, le juge n'a pas ordonné de mandat de dépôt.