Le travail saisonnier : questions / réponses

A quel âge peut-on décrocher un job saisonnier ? Comment travailler en France quelques mois lorsqu'on est originaire d'un pays étranger ? Des réponses à une sélection de vos questions.

A quel âge ?

Question : "Mon fils de 16 ans cherche un job d'été. Quels sont les spécificités de contrat pour cet âge s'il y en a ?" Florence. Réponse : L'âge légal est de 16 ans. Un jeune peut travailler en tant que saisonnier avant cet âge, mais il faut alors obtenir une dérogation à l'inspection du travail.

Etudiant et saisonnier

Question : "J'ai 19 ans, je suis étudiant, j'aimerais travailler en juillet, faire des vacations, ou travailler dans la cueillette des fruits ou dans la restauration." Renaud.Réponse : Les deux statuts sont parfaitement compatible. D'ailleurs, un grand nombre des effectifs saisonniers sont des étudiants. Rapprochez vous de la Confédération étudiante de votre site universitaire.

Salarié et saisonnier

Question : "Je cherche à travailler la nuit et les week-ends, notamment le dimanche en plus de mon travail habituel. Je pense en particulier aux parcs de loisirs, d'attractions, etc." David.Réponse : Vous pouvez cumuler ces deux statuts dans la mesure où la durée totale des contrats ne dépasse pas la durée maximum du travail hebdomadaire.

Saisonnier étranger

Questions :

  •  "Je suis une étudiante tchèque et je voudrais travailler pendant l'été en France. Comment faire ?" Eva Nová.
  • "Je suis enseignant au Sénégal. Quelles sont les conditions d'accès pour travailler comme saisonnier en France ?" Diop Mamadou, 29 ans.
  •  "Je suis brésilien, je cherche une opportunité pour travailler en France. Où puis-je me renseigner pour obtenir plus d'informations ?" Remonato.

Réponse : Adressez-vous aux conseillers de l'Eurès (European Employment Services) transfrontaliers. Ils pourront vous fournir des informations personnalisées sur le marché de l'emploi transfrontralier. Pour avoir leurs coordonnées, entrez en contact avec la CFDT. Vous pouvez aussi vous tourner vers la Beeft (Bourse européenne emploi formation du tourisme).

Contrat de travail

Questions :

  •  "Sur quels points dois-je être vigilant avant de signer un contrat de saisonniers ?" Amélie.
  •  "A qui m'adresser si lors de mon travail cela se passe mal avec mon employeur ?" Nicolas, 18 ans.
  •  "Si on me propose un CDD à la fin de mon job d'été,  puis-je renégocier le contenu du contrat (heures, lieu de travail, etc.) ?" Christine.

Réponse : L'employeur doit vous remettre le contrat dans les 48 heures après votre embauche.Des mentions obligatoires doivent y figurer : les tâches à effectuer, le montant du salaire, la date de début et de fin d'emploi, la durée de la période d'essai, la convention collective applicable, les caisses de retraite et organismes de prévoyance.Votre employeur doit faire une déclaration obligatoire à l'Urssaf et vous remettre une copie.Pour éviter les mauvaises surprises, renseignez-vous sur les horaires pratiqués par l'entreprise en interrogeant des salariés, ou en allant dans des permanences syndicales locales ou à la maison des saisonniers. En cas de problème avec votre employeur, adressez-vous à ces mêmes organismes.Enfin, un contrat saisonnier peut être prolongé s'il reste dans la durée maximum de 9 mois. Certaines dérogations sont possibles.

Logement

Question : "Comment trouver un logement lorsqu'on est saisonnier et que l'on ne gagne en principe pas beaucoup ?" Renaud, 20 ans. Réponse : Certaines stations offrent des logements à leurs saisonniers comme les Karellys, Morzine et quelques stations sur la côte. Mais généralement, le logement est à la charge du salarié. Il faut donc procéder à une recherche classique : passer par les agences immobilières, tenter la colocation, développer le bouche à oreille, éplucher les petites annonces, s'adresser aux maisons des saisonniers (là où elles existent), aux campings.A noter que le 1% logement peut intervenir dans l'aide financière.

Rédigé par La rédactionPublié le 15/04/2011