La politique d'Emmanuel Macron bénéficie aux plus aisés, selon 53% des Français

Dans un sondage pour "Libération", 68% des personnes interrogées estiment que la réforme du Code du travail "favorisera les licenciements" et 65% pensent qu'elle "affaiblira le rôle des syndicats".

Emmanuel Macron à l\'Elysée, le 28 août 2017.
Emmanuel Macron à l'Elysée, le 28 août 2017. (CHRISTIAN HARTMANN / AFP)

En marche, mais pas forcément pour les plus démunis. Plus d'un Français sur deux (53%) estime que la politique économique de l'exécutif bénéficie "aux plus aisés", selon un sondage réalisé par Viavoice et publié lundi 18 septembre par Libération.

A la question de savoir qui "la politique économique du président de la République et du gouvernement vise à aider en priorité", 53% des sondés répondent "les catégories les plus aisées", 12% "les classes moyennes", 11% "les catégories populaires". A la question "[Emmanuel Macron] mène-t-il une politique de droite ou de gauche ?", 43% estiment que la politique économique est actuellement de "droite", 31% la jugent "équilibrée entre droite et gauche" et 6% "de gauche".

Six sondés sur dix craignent une hausse de la précarité

Concernant la réforme du Code du travail, 68% des personnes interrogées estiment que "la réforme favorisera les licenciements" et 65% pensent qu'elle "affaiblira le rôle des syndicats". Pour 60% des sondés, la réforme va "accroître la précarité des salariés". Les personnes interrogées jugent aussi à 55% que le droit du travail n'est actuellement "pas assez protecteur". "Un pourcentage en progression de sept points en deux ans", relève Libération.

Avant une semaine sociale agitée, avec notamment deux manifestations prévues, 34% des sondés disent "soutenir" la prochaine journée de mobilisation, jeudi, à l'appel de la CGT, de Solidaires et de la FSU, mais ils sont presque autant, 31%, à s'y dire "opposés". Enfin, 25% assurent "ne pas s'en préoccuper".

Enquête réalisée les 12 et 13 septembre auprès d'un échantillon de 1 027 personnes représentatif de la population française âgées de 18 ans et plus.