Cet article date de plus de dix ans.

Riez plus, c'est sérieux !

?C'est la crise, alors allons faire la sieste? Churchill.
Article rédigé par Francetv Emploi
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min

Autrement dit, pas la peine de se prendre la tête avec la crise. Certes, on ne peut pas l'éviter mais essayons de la prendre dans le bon sens en riant. Le rire procure une sensation de bien-être et permet de se distancier des événements. Savoir placer le bon mot dans une situation tendue pour faire sourire nos collaborateurs est le début de la détente.Exemple de Laurent, rédac' chef : ?Jour de bouclage, ambiance tendue, je corrige un article sur l'eau. J'appelle le journaliste et lui dit ?c'est bateau?. Là dessus il éclate de rire, il a trouvé ma blague très bonne?. Or, ce n'était pas une blague mais elle a détendu l'atmosphère !?

À quand les concours de blagues aux entretiens ?

Pierre Dac disait ?le rire est à l'homme, ce que la bière est à la pression? : ça fait pschitt ! Véritable soupape, cette émotion innée, à la différence du langage qui s'apprend, est un atout recherché par les recruteurs. Une personne qui rit et fait rire est, semble-t-il, plus mature qu'une autre qui prend tout au pied de la lettre.

Les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures

.Attention à ne pas tomber dans l'excès, vous serez d'autant plus décrédibilisé. De plus, rire de quelqu'un peut être pris comme un signe de moquerie. Isabella se souvient : ?Personne n'aimait la responsable de notre service dans mon ancienne boîte. Un jour, je l'ai imitée façon hippopotame à la plage. Portrait peu flatteur certes, mais qui a fait rigoler tout le service. Sauf elle qui venait d'arriver dans l'open-space??

Rassurez-vous

Ce n'est pas parce que vous ne savez pas faire une bonne blague au bon moment que vous n'êtes pas compétent. Vous vous croyez dénué d'humour ? Faux, le rire est inné. Le principal, c'est de trouver le juste milieu entre son caractère et sa position pour être vous-même au boulot.

La rédaction

Publié le 20 avril 2009

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.