Cet article date de plus de huit ans.

Personal branding : faites-vous remarquer !

Le personal branding, qui peut se traduire par "marque personnelle" ou "identité personnelle", vient des Etats-Unis. Son concept ? Chacun d'entre vous dispose de talents qui vous rendent unique.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 7 min.

Découvrez et entretenez votre marque personnelle pour construire la vie professionnelle dont vous rêvez. Entretien avec Fadhila Brahimi, consultante et experte du personal branding.

Qu'est-ce que le personal branding ?

Fadhila Brahimi : Le personal branding, c'est découvrir ses talents et les mettre au service de votre projet de vie professionnelle. Cela implique de bien se connaître dans ce qu'on a de particulier et d'unique.

Il faut interroger ses propres rêves et aspirations. Puis, trouver dans quel domaine on est bon. Tout cela afin de créer sa marque personnelle et la faire vivre sur le long terme. Il ne s'agit pas seulement d'aspirer à un titre ou une fonction. Le personal branding aide à être entrepreneur de sa vie.

L'introspection, la clef pour construire sa marque ?

F. B. : La construction du personal branding est un processus qui demande du temps et de la réflexion. Il se met en place de manière progressive. Vous devez donc dans un premier temps vous interroger sur ce que vous souhaitez. Soumettez-vous à des questionnements pour avancer dans votre réflexion : "quelles sont mes qualités ? Quelles qualités me reconnaît mon entourage ?" etc. Et surtout, répondez-y de manière sincère et sans a priori.

Ce travail ne va pas déboucher immédiatement sur un projet précis, mais il amorce une prise en main de votre vie professionnelle. Il faut que vous ayez une réponse à la question "Qu'est-ce que je veux faire et au service de quoi je veux le faire ?". A défaut de définir exactement le métier ou la fonction que vous souhaitez atteindre, vous devez au moins déterminer un secteur d'activité ou un secteur géographique par exemple.A ce stade, vous pouvez commencer à utiliser les outils disponibles sur Internet, notamment les réseaux sociaux pour échanger des informations et soumettre votre projet au regard des autres. Cela va vous aider à affiner votre projet, donc votre marque.

Internet est incontournable dans la quête du personal branding ?

F. B. : Aujourd'hui, nous avons tous une identité numérique. A partir du moment où vous êtes inscrit sur Facebook, même si c'est juste pour discuter entre amis et en privé, vous disposez d'une identité numérique.

Il n'y a pas de raison de laisser vide un champ de communication, alors pourquoi ne pas vous y intéresser ? D'ailleurs, êtes-vous sûr d'être en discussion privée lorsque vous êtes sur un réseau social ? Avez-vous tapé votre nom sur Google pour savoir ce qui se dit sur vous ? Il faut être réaliste, les recruteurs vont chercher des informations sur vous lorsque vous postulez.Alors quitte à être sur le web, autant montrer vous-même qui vous êtes. Pour assurer la promotion de votre marque personnelle, votre présence sur le web est indispensable. Avec les média sociaux, on gagne en rapidité et en pertinence. Lorsqu'on a besoin d'infos, on peut cibler les contacts et obtenir rapidement des infos. Mais il est également nécessaire d'être présent dans la vie réelle : associations, forums, évènements liés à votre projet professionnel : faites-vous connaître !

Comment utiliser au mieux les ressources Internet ?

F. B. : Soyez mesuré, ne vous lancez pas tous azimuts, car une fois sur internet, il faut faire vivre cette présence. Sélectionnez les réseaux ou groupes de discussions sur lesquels il sera pertinent d'être présent, en fonction de votre projet et aussi du temps que vous pouvez y consacrer. Restez dans quelque chose de cohérent.

Vous pouvez commencer par une page sur LinkedIn et sur Viadeo. Sur Internet, il y a une forme de concurrence certes, mais il faut collaborer et partager. Dans les média sociaux, j'ai des infos, je les partage, c'est mon influence.Attention cependant, soignez votre image. Sachez que ce que vous écrivez sur les réseaux sociaux ne vous appartient pas puisque vous êtes sur un espace public (sauf si vous avez pris les précautions nécessaires pour rendre la conversation privée). Si vous voulez produire de la matière, faites-le plutôt sur un blog. Vous pouvez ainsi gérer les informations et ce que vous écrivez vous appartient.

Dois-je forcément aborder des sujets professionnels dans mes interventions ?

F. B. : Lorsque l'on créé sa marque personnelle, on se met des obstacles : "Qu'est-ce que je vais raconter, est-ce que ça va plaire ? Comment savoir si ça va être pertinent ?". On ne le sait pas justement. C'est très français de vouloir que tout soit ficelé avant de lancer un projet. Mais il faut bien débuter.

Lorsque j'ai débuté mon blog, je ne savais pas où j'aillais. Je traitais d'un sujet qui m'intéresse, le marketing de soi, et au fur et à mesure, je me suis développée avec mon blog.La grande question est de trouver son style. Plus vous avez d'activités extra professionnelles et de centres d'intérêts, plus vous ouvrez vos horizons. Si vous craignez de vous lancer sur une thématique professionnelle, lancez-vous sur un thème lié à une de vos passions. Cela vous permettra d'apprendre les techniques, de tester des choses. Vous apprendrez beaucoup sur vous-même.Un blog est un outil de développement personnel : on se demande quelle photo on va choisir, comment on va parler de ceci ou de cela. C'est une démarche intellectuelle bénéfique. Par la passion aussi, on développe son réseau, on provoque la curiosité. Soignez votre bio (la page "qui suis-je ?"), très consultée par les visiteurs, qui chercheront à savoir qui vous êtes. La manière dont vous vous présentez est primordiale. C'est ce qui accroche les gens. Pensez à intégrer l'URL de votre blog à votre signature mail.

Comment entretenir sa marque ?

F. B. : Une fois votre marque créée, elle évolue, tout comme vous évoluez. Il faut prendre en compte cela pour faire vivre votre marque, ainsi que les évolutions de votre secteur d'activité et des métiers.

Mettez à jour régulièrement vos profils et votre bio. Pour entretenir votre marque personnelle, faites de la veille sur les évènements pertinents par rapport à votre projet.Cela vous permet d'entretenir votre présence sur les réseaux. Mais ne restez pas entre pairs, ouvrez-vous. Pensez à intégrer des réseaux par métier, par région ou encore des réseaux interprofessionnels. Par exemple, je suis coach en stratégie de personal branding et je travaille beaucoup avec les pays du Maghreb : je vais voir du côtés des réseaux concernant l'outil web, et concernant le Maghreb.

Tout le monde est-il concerné par le personal branding, quel que soit son secteur d'activité ou son métier ?

F. B. : Il est vrai que plus vous êtes dans des métiers liés à la communication, plus le personal branding va vous être utile. Mais tout le monde est concerné, quel que soit le moment de sa vie ou son métier.

Car la carrière au sens où on l'entendait n'existe plus. On change deux à trois fois d'orientation professionnelle au cours d'une vie aujourd'hui. C'est-à-dire qu'on est amené à faire des choix.Un caissier qui travaille dans un supermarché peut aussi être concerné par le personal branding, car il n'est pas uniquement caissier. De plus en plus de gens cumulent plusieurs activités. Certains sont musiciens la nuit alors qu'ils travaillent en entreprise le jour.Bien sûr, tout le monde ne va pas créer un blog ou une chaîne de télévision. Mais chacun souhaite être en accord avec ses aspirations et son projet de vie (pour quelles raisons je travaille ?). Le personal branding permet de se repositionner après une perte d'emploi, de trouver sa voie, ou d'évoluer en interne au sein de son entreprise.

Le personal branding accompagne donc le changement ?

F. B. : Je vous citerai l'exemple d'une femme que j'ai rencontré. Elle travaillait dans la préparation de plateau repas destinés à un aéroport. Je l'ai interrogée sur les rêves qu'elle avait enfant. Elle souhaitait devenir médecin "pour s'occuper des gens". Nous avons alors vu ensemble un plan de formation pour qu'elle puisse devenir secrétaire administrative, et elle exerce actuellement dans un cabinet de médecin. Elle s'est rapprochée de l'environnement et de la mission type dont elle rêvait.

Cette femme a eu besoin qu'on lui vienne en aide pour y voir plus clair à propos de ses aspirations et la manière d'y parvenir. Nous y avons travaillé comme sur un business model : nous avons vu ensemble comment se préparer à ce changement de vie, comment gérer la famille, comment gérer le fait de gagner moins d'argent.Avant d'entrer en formation, nous avons travaillé à développer son réseau. Car, bien qu'elle ait défini une famille de métier, elle n'a pas encore décidé du type de structure (cabinet médical, hôpital...)De plus, elle devait trouver un stage de fin de formation. Elle s'est rendu sur des salons, a identifié les groupes de discussions pertinents sur Internet, est allée à la rencontre de professionnels pour étayer son projet. Le personal branding n'est pas seulement utile pour se détacher de la concurrence. Il permet de mettre en avant ses différences pour être en adéquation avec ce que l'on est.Pour en savoir plus :

  • Le blog de Fadhila Brahimi : http://www.blogpersonalbranding.com

  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Développement personnel

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.