Couper son smartphone pour oublier le boulot

Pour effectuer une coupure avec le travail, il est important d'éteindre son smartphone. Le pouvez-vous ?

Le smartphone, surtout s'il s'agit d'un mobile professionnel, est une véritable « laisse électronique », un cordon ombilical avec son employeur et ses clients. Pour profiter d'un repos complet et mérité, il est important de le couper. À défaut, la vie personnelle risque d'en souffrir. Mais? avez-vous le droit d'oublier les exigences de votre métier ? Pouvez-vous vraiment vous détacher de votre travail en coupant votre smartphone ?

Les effets du smartphone sur la vie privée et sur le travail

Une étude américaine a démontré que les nouveaux dirigeants (chefs d'entreprise, cadres supérieurs, professions libérales, etc.) pouvaient travailler jusqu'à 72 heures par semaine. En effet, ils traitent e-mails et appels arrivant sur leur smartphone, quelle que soit l'heure. Ainsi, de 6h à 23h, ils sont sur le pied de guerre. Difficile d'oublier le travail dans de telles conditions. Une autre étude pourrait toutefois les encourager à faire une coupure, au moins le soir. Les chercheurs de la Michigan State University ont en effet démontré que les personnes qui consultaient leur smartphone après 21h ressentaient plus de stress et étaient moins efficaces au travail.

Droit du travail : peut-on couper son mobile professionnel ?

Si votre employeur vous a fourni un téléphone portable, avez-vous le droit de le couper en dehors des heures de travail ? La réponse est oui. À moins d'être d'astreinte, vous n'avez pas l'obligation de répondre aux sollicitations sur votre temps de repos (Cour de Cassation, décisions des 2 octobre 2001 et 17 février 2004). De plus, si vous avez consacré beaucoup de votre temps libre à répondre au téléphone pour des raisons professionnelles, vous pouvez demander la rémunération d'heures supplémentaires (Cour de cassation, décision du 1er juillet 2009).