Formation : suppression des postes à l’AFPA

L’agence chargée de la formation professionnelle pour les adultes est en pleine déroute financière. Un plan drastique de sauvetage prévoit ainsi la fermeture de 38 sites sur 206, soit la suppression de plus de 1 500 postes.

L’Agence de formation professionnelle pour les adultes (AFPA) est en grande difficulté. Une déroute financière qui oblige la région à restructurer le lieu et organiser un plan de sauvetage drastique. Les salariés du Mans ont appris la nouvelle jeudi 18 octobre et sont sous le choc. "Franchement c’était très très difficile à vivre", raconte le délégué syndical CFDT-AFPA. "La semaine dernière, j’avais une stagiaire avec moi, alors qu’il y a 10-15 ans, j’en avais une vingtaine", témoigne un employé.

Le plus gros organisme en difficulté

D’ici 2020, ce sont donc 38 centres qui vont fermer. Au total, 1 541 postes vont être supprimés sur un total de 8 000 salariés. Une cure d’austérité pour compenser les difficultés financières. Entre 2012 et 2016, l’AFPA a perdu 700 millions d’euros. Une situation qui s’explique par la concurrence croissante d’organismes privés et les formations des chômeurs davantage prises en charge par les régions.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un centre de formation professionnelle de l\'Afpa, le 26 octobre 2015, dans le 11e arrondissement de Marseille.
Un centre de formation professionnelle de l'Afpa, le 26 octobre 2015, dans le 11e arrondissement de Marseille. (MAXPPP)