RSA : 15 présidents socialistes de départements et la maire de Paris réclament l'ouverture du dispositif aux moins de 25 ans

Dans une tribune publiée lundi sur le site du "Monde," ils refusent "que les jeunes demeurent l'angle mort de ce gouvernement".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La maire de Paris, Anne Hidalgo, le 24 avril 2021 à Paris, lors d'une cérémonie en hommage aux victimes du génocide arménien. (BERTRAND GUAY / AFP)

C'est le retour du "RSA jeunes". Quinze présidents PS de conseils départementaux ainsi que la maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, ont réclamé lundi 7 juin le droit d'ouvrir le RSA aux jeunes de 18 à 25 ans et d'expérimenter un revenu de base.

Dans une tribune publiée sur le site du Monde, ils refusent "que les jeunes demeurent l'angle mort de ce gouvernement" et réclament "une reconnaissance pleine et entière de la citoyenneté sociale des jeunes", frappés de plein fouet par les conséquences économiques et sociales de l'épidémie de Covid-19. Dans ce contexte, "nous réaffirmons notre volonté d'ouvrir le RSA aux jeunes de 18-25 ans et d'expérimenter un revenu de base", poursuivent les signataires, membres du Parti socialiste, qui défend depuis plusieurs mois cette idée d'un RSA Jeunes.

"Assurance-maladie, revenu minimum, revenu de solidarité... Aujourd'hui, nous demandons au gouvernement d'être fidèle à notre histoire sociale et de nous laisser expérimenter sur nos territoires des solutions nouvelles pour accompagner nos concitoyens", insistent-ils en l'appelant à leur "faire confiance", alors que les élections départementales ont lieu les 20 et 27 juin, en même temps que les régionales.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Aides

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.