Haut-Rhin : du bénévolat pour des bénéficiaires du RSA

Le département d'Alsace expérimente un système de bénévolat pour les allocataires qui le souhaitent. Une mesure qui fait écho au souhait exprimé par Édouard Philippe concernant des contreparties aux prestations sociales.

FRANCE 3

C'est un débat polémique qui revient sur le tapis. Édouard Philippe a exprimé il y a quelques jours la possibilité de voir les aides sociales assorties de contreparties. Dans le Haut-Rhin, le Conseil départemental teste la mise en place d'un système de bénévolat pour les bénéficiaires du Revenu de solidarité active (RSA). Patrice par exemple a une mission en cet après-midi ensoleillé. Il est depuis un an bénévole auprès d'une association qui préserve le patrimoine.

"Ce n'est pas une obligation"

"Je ne vois pas ça comme un travail. Je vois ça comme quelque chose de porteur. Ça permet de s'enrichir, mais aussi de connaître des mondes différents", explique ce bénéficiaire du RSA. Dans le département, sur 18 000 allocataires, 1 200 ont accepté de devenir bénévoles. "Nous les engageons à faire du bénévolat, mais ce n'est pas une obligation", explique Brigitte Klinkert, présidente du Conseil départemental du Haut-Rhin. Les associations restent néanmoins méfiantes dès qu'il s'agit de contreparties pour des prestations sociales.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un dossier de demande du RSA, à Marseille, le 30 août 2015. (Photo d\'illustration)
Un dossier de demande du RSA, à Marseille, le 30 août 2015. (Photo d'illustration) (GERARD BOTTINO / AFP)