Economie : des entreprises et entrepreneurs craignent l'arrêt des aides de l'Etat

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Economie : des entreprises et entrepreneurs craignent l'arrêt des aides de l'Etat
FRANCE 2
Article rédigé par
A.Girault-Carlier, I.Delion, F.Guinle, M.Peret - France 2
France Télévisions

La diminution du fonds de solidarité en juillet puis en août inquiète certaines entreprises, ou certains entrepreneurs, qui ne voient pas leur activité repartir à la hausse. 

Dès le jeudi 1er juillet, les aides de l'Etat dédiées à compenser les pertes de la crise sanitaire vont diminuer pour plusieurs secteurs. Ce coup d'arrêt suscite de l'inquiétude chez Constance De Gabory, décoratrice et scénographe pour des festivals. Son activité fait partie des secteurs qui reprennent, mais elle n'a pas décroché un seul contrat cet été. Mais les factures continuent de tomber. "J'ai un loyer à payer tous les mois, j'ai également des assurances professionnelles qui continuent chaque mois", compte-t-elle, soit 2 000 euros par mois de charges. 

Des secteurs qui reprennent à peine leur activité

Jusqu'ici, ses charges étaient couvertes par le fonds de solidarité, mais dès juillet, celui-ci ne prendra en charge que 30 % des pertes, puis 20 % en août. "On se sent un peu abandonné (...) il y a une partie de l'économie qui repart, mais pas pour tout le monde en fait", lance la jeune femme. La prise en charge du chômage partiel pour certaines entreprises baisse aussi, pourtant certains secteurs peinent à repartir. C'est le cas d'une entreprise qui prépare des plateaux repas pour les vols Air France, qui restent encore peu nombreux. 

Parmi nos sources :

- Ministère de l'Economie et des Finances et de la Relance

- Syndicat de travailleurs indépendants : Indépendants.co

- Société Newcrest

Liste non exhaustive.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Aides

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.