Aides de l'État : la dette française approche les 120% du PIB

Les aides de l'État ont permis de créer des entreprises et de préserver des emplois. La journaliste Alexandre Bensaïd fait le point sur la question de la dette de la France sur le plateau du 20 Heures de France 2, lundi 18 janvier.

FRANCE 2

Les aides de l'État ont permis de créer des entreprises et de préserver des emplois ; ainsi, le "quoi qu'il en coûte" est loin d'être terminé. "L'État continue d'arroser avec de l'argent public pour éviter la flambée des faillites et du chômage. Pour payer ces mesures d'urgence, la France emprunte comme tous les pays. Nous approchons de 120% de dette, c'est 20 points de plus qu'il y a seulement un an", explique la journaliste Alexandra Bensaïd sur le plateau du 20 Heures de France 2, lundi 18 janvier.

Une dette au-dessus de 100% pendant au moins dix ans

Pierre Moscovici, à la tête de la Cour des comptes, prévient qu'il faut se préparer à rester au-dessus de ce seuil de 100% pendant au moins dix ans. Faut-il s'en inquiéter ? "Pas maintenant. Il y a seulement 15 ans, on était à 76% de dette à peu près, et puis le gouvernement sonnait déjà le tocsin [...]. Aujourd'hui, il y a la BCE [Banque centrale européenne] et sa politique accommodante, il y a des taux d'intérêt à 0, voire négatifs... Les investisseurs paient pour nous donner de l'argent", poursuit la journaliste. En revanche, "laisser filer la dette indéfiniment, cela nuit aux jeunes, cela contrarie nos voisins allemands, et cela nous fragilise", tempère Alexandra Bensaïd.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministère de l\'Economie et des Finances, dans le quartier de Bercy (Paris) le 8 avril 2020
Le ministère de l'Economie et des Finances, dans le quartier de Bercy (Paris) le 8 avril 2020 (BERTRAND GUAY / AFP)