Compagnons du devoir : l'excellence au féminin, dans la vie comme au cinéma

Publié Mis à jour
Compagnons du devoir : l'excellence au féminin
France 2
Article rédigé par
F.Mathieux, P.Juvigny, I.Cavaletto - France 2
France Télévisions

À l'occasion de la sortie au cinéma, mercredi 23 février, du film "Compagnons", réalisé par François Favrat, le 20 Heures a décidé de s'arrêter sur cette institution vieille de plus de six siècles, qui forme les jeunes aux métiers manuels. Un établissement longtemps réservé aux hommes, mais qui accueille des femmes depuis 2004.

Le film "Compagnons" de François Favrat est en salles depuis mercredi 23 février. Il conte l’histoire d’une jeune fille en difficulté qui, en rencontrant la responsable d’un chantier de réinsertion, va découvrir l’univers des compagnons du devoir. L'occasion de revenir sur cette institution vieille de plus de six siècles, une communauté fondée sur des valeurs de fraternité et d’entraide. Et qui accueille des femmes depuis 2004.

La prestigieuse institution des Compagnons du devoir délivre une formation qui passe par l'apprentissage d'un savoir-faire et la confrontation à la vie en communauté. Marine Mailles a intégré les Compagnons il y a quelque mois, afin de devenir menuisier. Sa journée débute en entreprise à 8 heures, sous l'œil expert de son tuteur. C'est la première fois qu'il forme une jeune femme.  

Cinq ans de tour de France

Avant de pouvoir prétendre véritablement au titre de Compagnon, Marine Mailles devra sillonner la France pendant cinq ans, afin de découvrir les savoir-faire régionaux. Ce tour de France, la peintre Typhaine Gedouin vient de l'achever. Chez les Compagnons du devoir, les femmes ont dû se faire leur place, après 600 ans de règne masculin. Les Compagnons vivent en communauté : les plus anciens apprennent aux plus jeunes. Et ils ne comptent pas leurs heures. Il est 22 heures, et Lilou Minelli, apprentie charpentier, dessine. Il faut en moyenne huit ans pour devenir un ouvrier d'excellence.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.