Cet article date de plus de sept ans.

Bâtiment : hausse de 1,5% du volume global d'activité en 2016

Sur l'année 2016, le secteur du bâtiment a connu une hausse globale de son activité de 1,5 %, selon Patsur Patrick Liebus, président de la Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb), invité sur franceinfo jeudi.

Article rédigé par France Info
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Illustration de construction de bâtiments. (BRUNO LEVESQUE / MAXPPP)

Le bâtiment a enregistré en 2016 une hausse de 1,5% de son volume d'activité, a annoncé jeudi 26 janvier sur franceinfo Patrick Liebus, président de la Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb).

Le bâtiment neuf a enregistré une augmentation de 2,5% de son volume d'activité, l'entretien et la réhabilitation +0,5% et les travaux d'amélioration des logements dans l'énergie de + 1,5%. Sur le dernier trimestre de l'année 2016, la hausse dans le bâtiment neuf a atteint +3%.

Hausse attendue aussi pour 2017

La Capeb prévoit pour 2017 une hausse entre 1,5% et 2% pour le volume global d'activité du bâtiment. D'après Patrick Liebus cette hausse est due à "des mesures qui ont été prises courant 2015 et mises en application en 2016, comme par exemple la loi Pinel qui a permis de relancer la construction dans le neuf, les crédits qui sont plus bas et la TVA à 5,5% pour la rénovation énergétique."

Pour le président de la Capeb, cette hausse ne garantit pas pour autant une relance de l'emploi : "Il faut attendre plusieurs mois pour que cela redémarre parce qu'à partir du moment où vous avez des carnets de commandes qui redémarrent vous n'allez pas embaucher tout de suite, explique le président de la Capeb. Vous vérifiez que cela va se stabiliser."

Pour la Capeb, l'objectif est surtout de "maintenir l'emploi". Un maintien de l'emploi qui, selon Patrick Liebus, ne peut se faire qu'à certaines conditions : "L'économie doit être porteuse dans les 100 jours qui vont arriver et dans les 100 jours qui suivront l'élection présidentielle, il faudra que des mesures soient prises en conséquence."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.