Cet article date de plus d'un an.

Agriculture : les producteurs d'ananas, fruit star de La Réunion, peinent à recruter

Publié Mis à jour
Agriculture : les producteurs d'ananas, fruit star de La Réunion, peinent à recruter
Agriculture : les producteurs d'ananas, fruit star de La Réunion, peinent à recruter Agriculture : les producteurs d'ananas, fruit star de La Réunion, peinent à recruter (France 3)
Article rédigé par France 3 - S. Lanson, S. Guillemot, I. Palmer
France Télévisions
France 3

Chaque année, l'île de La Réunion produit 7 500 tonnes d'ananas Victoria, mais la demande est bien plus forte : presque le double. La filière peine toutefois à recruter.

Sur les marchés de l'île de La Réunion, l'ananas Victoria est le produit star. "C'est bon. C'est normal, c'est ici ! C'est le soleil", s'enthousiasme une acheteuse. "C'est le fruit qu'il faut absolument avoir", ajoute un homme. L'ananas est toutefois victime de son succès, surtout dans l'Hexagone. Les 250 producteurs de l'île ne parviennent pas à satisfaire la demande. Parmi eux, Yannis Mascarel. Il produit chaque année en moyenne 60 tonnes d'ananas. Il aimerait planter et vendre davantage, mais ne parvient pas à recruter plus de salariés. 

Des salaires trop bas 

Il est en effet difficile de trouver des salariés agricoles sur l'île, malgré un taux de chômage de 17 %. En pleine chaleur, sans pesticides, il faut tout faire à la main et rester courbé des heures. "C'est comme à l'armée, en fait ! Au début, c'est difficile, mais après le corps s'adapte", s'amuse Mathieu Ladieval, salarié agricole. Le salaire, un smic en début de carrière, est un autre frein à l'embauche. Selon Yannis Mascarel, pour que les salaires augmentent, il faudrait que toute la chaîne accepte de payer plus. L'institut de recherche agricole de l'île propose de développer la mécanisation. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.