Électricité : une hausse des prix vertigineuse

Publié Mis à jour
Électricité : une hausse des prix vertigineuse
France 2
Article rédigé par
S.Feydel T.Maillet, J-J.Buzy, F.Bazille, M.Anglade, E.Urtado - France 2
France Télévisions

Le gouvernement s'était engagé en octobre dernier à limiter la hausse des prix de l'énergie à 4%. Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, a précisé que cela valait pour toute l'année 2022, mais pas pour les Français qui ont un autre fournisseur qu'EDF.

Limiter la flambée de l'électricité cette année : une promesse du gouvernement difficile à tenir au vu de l'explosion des prix sur les marchés. Cette hausse touche de plein fouet les clients de fournisseurs alternatifs, comme Laurent Ohanessian, qui a vu sa facture d'électricité augmenter de 30% par rapport à l'année dernière. "On commence à dire qu'on devrait peut-être économiser sur le lave-vaisselle ou sur le chauffage", indique-t-il. 

Une limitation non sans conséquences

L'augmentation des prix de l'énergie pèse sur le pouvoir des ménages. Le gouvernement s'est engagé à limiter la hausse à 4%, alors qu'elle devrait en réalité atteindre entre 38 et 40% selon les estimations de Bercy. Baisser une taxe ne suffira pas, alors des discussions sont en cours pour permettre aux concurrents d'EDF d'accéder à plus d'électricité à faible prix. Mais il y aura forcément un rattrapage selon Anna Créti, économiste : "Cela va causer un manque à gagner pour l'État qui va être compensé par les contribuables d'aujourd'hui et de demain." Ce rattrapage pourrait avoir lieu à partir de 2023. Le gouvernement doit annoncer, d'ici la fin de la semaine, les mesures pour lutter contre la hausse de l'électricité.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.