VIDEO. Quand un économiste contredit sans détour un milliardaire en plein Forum de Davos

Le PDG de Dell a donné son point de vue sur une potentielle augmentation des taxes sur les revenus mais ses arguments n'ont pas plu à un professeur présent sur le plateau. 

BRUT
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La parlementaire américaine Alexandria Ocasio-Cortez a lancé l'idée de taxer à hauteur de 70 % les revenus supérieurs à 10 millions de dollars. Une proposition qui a défrayé la chronique, notamment au Forum de Davos qui s'est tenu cette semaine en Suisse. 

Parmi les invités au Forum, le milliardaire Michael Dell qui n'a, semble-t-il, pas apprécié la proposition de la parlementaire. Il a soutenu qu'il préférait distribuer une partie de ses revenus via la fondation qu'il a lui-même créé avec sa femme. "Je me sens bien plus à l'aise avec notre capacité, en tant que fondation privée, à distribuer cet argent plutôt qu'à le donner au gouvernement", a déclaré le PDG de Dell. Selon lui, une mesure si radicale n'a jamais fonctionné aux États-Unis et ne peut pas "aider la croissance américaine."

Un échange tendu

Michael Dell a très vite été repris par Erik Brynjolfsson, professeur au MIT Sloan School of Management. Ce dernier a rappelé qu'une taxe encore plus élevée avait été imposée aux riches Américains des années 1930 jusqu'aux années 1960 et que "c'était plutôt une bonne période pour la croissance économique." Sans donner d'avis tranché sur l'idée d'Ocasio-Cortez, Erik Brynjolfsson a cependant rappelé que de nombreuses études "estiment que cela n'affectera pas la croissance américaine" et qu'une taxe similaire avait déjà atteint les 95 % aux États-Unis.

Le PDG de Dell a donné son point de vue sur une potentielle augmentation des taxes sur les revenus mais ses arguments n\'ont pas plu à un professeur présent sur le plateau. 
Le PDG de Dell a donné son point de vue sur une potentielle augmentation des taxes sur les revenus mais ses arguments n'ont pas plu à un professeur présent sur le plateau.  (BRUT)