L'Espagne emprunte au taux record de 7 %

Le coût de refinancement sur 10 ans de la dette espagnole a battu un nouveau plafond, jeudi 17 novembre, à trois jours des législatives.

A la Bourse de Madrid (Espagne), jeudi 17 novembre 2011.
A la Bourse de Madrid (Espagne), jeudi 17 novembre 2011. (JUAN MEDIAN / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'Espagne a réussi son pari mais au prix fort. Elle a emprunté 3,5 milliards d'euros sur dix ans, jeudi 17 novembre, à un taux record frôlant les 7 %, un seuil considéré comme dangereux par les analystes. A titre de comparaison, l'Allemagne emprunte sur dix ans au taux de 1,8 %.

"L'Espagne se rapproche de la zone [où elle pourrait avoir besoin] de sauvetage", a analysé le journal El Pais, exprimant un sentiment généralisé dans la presse espagnole. Du côté du gouvernement, la ministre espagnole des Finances Elena Salgado a réfuté l'idée que son pays ait besoin d'une telle aide de secours.

"Que l'Europe prenne les commandes"

Mais face à cette hausse très nette du coût du refinancement de la dette espagnole, le chef du gouvernement socialiste José Luis Zapatero a exigé une "réponse immédiate" de l'Europe face à ces turbulences. "Ce que nous voulons, ce n'est pas qu'un, deux ou trois gouvernements prennent les commandes, mais que l'Europe le fasse."

Favori des élections législatives qui doivent se dérouler dimanche, le dirigeant de la droite, Mariano Rajoy, n'a pas attendu le résultat de ce scrutin pour tenter de rassurer les marchés. Selon lui, il "faudra faire des coupes partout", sauf dans les retraites, afin de tenir la prévision de réduction du déficit public.