L'Allemagne fait des économies grâce à la crise de l'euro

C'est ce qu'affirme le quotidien "Bild", chiffres à l'appui. Le pays, devenu une valeur refuge pour les investisseurs, profite notamment de taux d'intérêt très bas. 

La Banque centrale européenne, à Francfort (Allemagne), le 13 juillet 2012.
La Banque centrale européenne, à Francfort (Allemagne), le 13 juillet 2012. (DANIEL ROLAND / AFP)

Le malheur des uns… Selon le journal allemand Bild, l'Allemagne fait des économies grâce à la crise de l'euro, et non l'inverse. Le quotidien à grand tirage, connu pour ses attaques contre la Grèce et ses prises de position eurosceptiques, explique mercredi 1er août que "notamment l'Etat et les consommateurs bénéficient de taux d'intérêt bas", voire négatifs.

De fait, le pays est devenu une valeur refuge pour les investisseurs, qui fuient en revanche d'autres pays comme la Grèce, l'Espagne ou l'Italie. "Sur les trente derniers mois, l'Allemagne a économisé plus de 60 milliards d'euros dans le refinancement de sa dette", détaille le quotidien, citant un analyste. "En ajoutant à cela l'augmentation des entrées d'impôt et la baisse des dépenses sociales, les économies atteignent 70 à 100 milliards d'euros."

Bild souligne que le secteur du bâtiment profite aussi des faibles taux d'intérêt, tout comme les consommateurs qui souscrivent des crédits, et les banques qui peuvent se refinancer à bas coût auprès de la Banque centrale européenne (BCE). Enfin, les exportateurs allemands bénéficient du faible cours de l'euro, qui améliore leur compétitivité.