Cet article date de plus de neuf ans.

Hollande annonce qu'il renégociera l'accord trouvé à Bruxelles s'il est élu

Le candidat socialiste à la présidentielle veut "ajouter ce qu'il manque" à l'accord trouvé entre au moins 23 des 27 pays de l'Union européenne vendredi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

François Hollande veut plus de mesures anti-crise de la part de l'Europe. Le candidat socialiste à la présidentielle affirme, lundi 12 décembre sur RTL, qu'il renégociera l'accord trouvé à Bruxelles vendredi s'il est élu à la présidentielle de 2012.

Approuvé par au moins 23 des 27 pays européens, celui-ci prévoit de renforcer la discipline budgétaire en Europe, avec notamment des sanctions pour les Etats membres en cas de dérapage.

"Intervention de la BCE, eurobonds..."

"Je renégocierai cet accord (...), je ferai en sorte qu'on y ajoute ce qui manque c'est-à-dire l'intervention de la BCE [Banque centrale européenne], les eurobonds, et un fonds de secours financier", explique François Hollande.

Implication de l'institution de Francfort, mutualisation de la dette des Etats et renforcement du fonds européen de stabilité financière constituent trois piliers du "pacte de responsabilité, de gouvernance et de croissance" que promeut le candidat socialiste depuis le 30 novembre. 

Pas de règle d'or

Concernant le principe d'une règle d'or inscrite dans les constitutions des pays signataires et chargée d'assurer la bonne marche des Etats en matière budgétaire, François Hollande a déclaré ne pas être "dans cette logique".

"On pourra faire voter toutes les règles d'or dans tous les pays, s'il n'y a pas de croissance, aucun des objectifs [de réduction des déficits] ne sera atteint."

Hostile à cette "règle" défendue par l'UMP qui l'estime "de bon sens", le socialiste a dit lui préférer "une loi de programmation des finances publiques extrêmement précise sur le retour de l'équilibre de nos comptes à la fin de 2017".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crise européenne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.