VIDEO. Bartolone accuse l'UE d'offrir "l'Europe au populisme, à l'extrême droite"

Le président de l'Assemblée nationale a remis en cause, vendredi, sur Europe 1, la politique menée par la Commission européenne.

EUROPE 1

"L'Europe sociale se meurt." Le président PS de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, a accusé l'Union et la Commission européennes, vendredi 15 novembre, d'offrir "l'Europe au populisme, aux anti-européens, à l'extrême droite pour les prochaines élections européennes". Il a appelé, sur Europe 1, à une prise de conscience de José Manuel Barroso et des commissaires européens sur l'"attitude de l'Europe".

"On voit bien qu'il y a une nécessité de réorienter l'Europe, a estimé le député de Seine-Saint-Denis. Elle ne peut pas être ouverte à l'extérieur et dure à l'intérieur. Moi, je reproche à l'Europe de ne pas tenir assez compte du chômage des jeunes, du chômage de manière générale et de la désespérance qu'est en train d'entraîner le consensus de Bruxelles."

Claude Bartolone vient de publier un livre dans lequel il craint un "scénario catastrophe" lors des élections européennes, avec la victoire des eurosceptiques et du Front national en France.

Le président de l\'Assemblée nationale, Claude Bartolone, le 3 juin 2013, lors des obsèques de Guy Carcassonne, à Paris.
Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, le 3 juin 2013, lors des obsèques de Guy Carcassonne, à Paris. (JOEL SAGET / AFP)