Guyane : quelles sont les mesures prioritaires à mettre en œuvre ?

Marie-Laure Phinéra-Horth, maire de Cayenne, s'exprime en direct depuis la Guyane sur les attentes du département lors de la venue d'Emmanuel Macron.

Six mois après le mouvement social et le plan d'urgence qui a été signé pour la Guyane, y a-t-il eu des moyens débloqués ? "Je n'ai constaté aucune évolution, mais je pense que le gouvernement attend le vote de la loi de finances 2018. Pour le moment, concernant les accords de Guyane, les 32 points sont tous impactés par la finance. Nous n'avons rien de plus. (...) Le président de la République devrait, dans un premier temps, rencontrer des représentants des collectifs signataires des accords de Guyane. Il faut qu'il parle, qu'il ait un langage de vérité", déclare Marie-Laure Phinéra-Horth en direct de Guyane.

"La Guyane a besoin de développement économique"

Par quoi le président devrait-il commencer : l'économie avec une zone franche ? "Une zone franche sur tout le territoire, parce que nous sommes en retard de développement économique. Nous avons besoin d'emplois durables. À la réunion où je rencontrerai le président, j'évoquerai ce sujet avec lui. Je crois que c'est important. La Guyane a besoin de développement économique, la Guyane a besoin d'emplois durables lorsqu'on sait que 50% de la population a moins de 25 ans", explique la maire de Cayenne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Environ 300 personnes se sont rassemblées à Cayenne (Guyane), avant l\'arrivée d\'Emmanuel Macron, mercredi 25 octobre 2017.
Environ 300 personnes se sont rassemblées à Cayenne (Guyane), avant l'arrivée d'Emmanuel Macron, mercredi 25 octobre 2017. (GUYANE 1ERE)