Cet article date de plus de quatre ans.

Grève générale en Guyane : les raisons de la colère de la population

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Grève générale en Guyane : les raisons de la colère de la population
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

La Guyane est un territoire paralysé avec cette grève générale ce lundi 27 mars. France 3 s'intéresse aux raisons de la colère dans ce département français de 250 000 habitants : criminalité record, taux de chômage élevé et immigration clandestine.

À 7 000 kilomètres de la métropole en Amérique du Sud, la Guyane. Elle n'est pas plus peuplée que Bordeaux (Gironde) mais elle est aussi vaste que la région Nouvelle-Aquitaine. Un département français soumis à une immigration massive. Ses 1 200 kilomètres de frontières avec le Brésil et le Suriname voisins sont poreuses et difficiles à contrôler, d'autant que la moitié se trouvent au coeur de la forêt amazonienne.

Un taux de délinquance très élevé

Dans la région, la Guyane fait figure d'eldorado. 33% de la population guyanaise est étrangère. C'est cinq fois plus qu'en métropole. Une source de tensions sociales selon la politologue Françoise Vergès. "Quand il y a des infrastructures qui manquent comme des écoles, des hôpitaux, des cliniques, il y a une pression sur les deux ou trois qui existent et puis, c'est un territoire très peu peuplé donc le sentiment quand il y a du monde qui vient, c'est : 'ils vont prendre le peu que nous avons'", explique la spécialiste de l'outre-mer. La Guyane souffre également d'un taux de délinquance très élevé. En partie responsable de cette montée de la violence, les orpailleurs toujours plus nombreux à chercher de l'or.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crise en Guyane

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.